Elles font les beaux jours de la science en Afrique

« Face à la famine ou au manque d’eau, en Afrique on commence à comprendre qu’on a besoin de la science pour résoudre les problèmes ». Fadji Zaouna Maina 

Cette femme scientifique africaine, originaire du Niger, souligne la nécessité et l’urgence d’avoir une Afrique beaucoup plus tournée vers l’innovation et la recherche scientifique. Des femmes de sciences africaines, nous pourrions vous en citer bon nombre. Elles occupent à l’internationale des rôles fondamentaux, qui rappelle encore une fois la place incontestable des femmes dans le monde scientifique. Pourtant elles sont souvent méconnues du grand public.

Ce témoignage encourage à la réflexion autour, de l’éducation scientifique, de la place de l’Afrique dans le monde de la science, ainsi que les femmes scientifiques comme modèle pour la nouvelle génération.

C’est une réflexion encouragée par la FFCU et qui peut être débattue lors des réunions de notre laboratoire Genre et science.

Fadji Zaouna Maina, scientifique et première femme nigérienne à intégrer la NASA.