Club UNESCO Liberterra Sénégal du lycée horticole de Lomme: 20 ans et tant de souvenirs …


Club UNESCO Liberterra Sénégal du lycée horticole de Lomme: 20 ans et tant de souvenirs …


Publié le 03/05/2016
 Pour son 20 e anniversaire, le club Sénégal a reçu la visite d'anciens élèves. dans le cadre de la journée Portes ouvertes du lycée horticole   Pour son 20 e anniversaire, le club Sénégal a reçu la visite d’anciens élèves,
dans le cadre de la journée Portes ouvertes du lycée horticole

Samedi, le club UNESCO Liberterra Sénégal a fêté son 20e anniversaire. Il était né dans le cadre du jumelage entre Lille et Saint-Louis du Sénégal, à l’instigation de Marie-Noëlle Reboulet, professeur d’économie au lycée horticole de la Mitterie.

Avec les élèves, et le soutien de Michel Enchéry (qui était alors le directeur du lycée), Marie-Noëlle Reboulet a mis en place un partenariat avec le Centre d’initiation horticole (CIH) de Saint-Louis. Des contacts ont été établis entre les deux établissements et, à Lomme, de nombreuses actions ont été entreprises pour pouvoir apporter une aide au CIH.

Des responsables sénégalais sont venus rendre visite au lycée de la Mitterie qui, à deux reprises, a accueillis des élèves de Saint-Louis. Cinq visites de lycéens lommois ont aussi pu être organisées.

Ce fut l’occasion de réaliser l’aménagement des espaces qui entourent le centre, de faire des plantations de haies, d’apporter du matériel scolaire et de l’outillage, etc. « Lors de notre première visite, il nous a été demandé de faire un mur d’enceinte autour du centre pour éviter que les chèvres ne viennent dévorer les plantations », se souvient Isabelle Pétillon, professeur au lycée et animatrice du club UNESCO.

Avec l’aide de la Région, il a aussi été possible de financer une nouvelle salle de classe, la réalisation d’un poulailler, d’un système d’arrosage en goutte-à-goutte, etc.

Grâce à des ventes de café équitable tous les midis au lycée, de bulbes, de chocolats, les membres du club ont aussi pu envoyer 1 365 € pour financer deux mini-forages, qui, grâce à une aide de 2 000 € de la ville de Lille, seront alimentés par des panneaux solaires.

« Bien accueillis »

L’eau est, en effet, un problème délicat au Sénégal, comme ont pu le constater les lycéens lommois lors de leurs visites. « Mais nous avons toujours été très bien accueillis, se souvient Marion, qui a participé au dernier voyage. Les conditions étaient, peut-être, un peu spartiates (elle se souvient des douches froides…) mais si les Sénégalais ont peu, ils donnent beaucoup. » Ce partenariat a aussi permis aux lycéens lommois de découvrir une autre culture et d’être sensibilisés aux difficultés des pays en voie de développement.

ANDRÉ VANSTEENKISTE (CLP)

Updated on Sep 7, 2016 by Fédération Française Pour l’UNESCO (Version 1)


Attachments (2)

lavoixdunord.png – on Sep 7, 2016 by Fédération Française Pour l’UNESCO (Version 1)
1410205722_logo-vdn-web-test-3.gif – on Sep 7, 2016 by Fédération Française Pour l’UNESCO (Version 1)