Fenêtre sur l’UNESCO #8

Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes, Bibliothèque numérique mondiale, accès mondial aux vaccins et protection des abeilles … quelles ont été les actualités de l’UNESCO ces dernières semaines ? 

 

Lancement de l’édition 2021 du Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes  

Pour l’UNESCO, l’égalité des genres dans l’éducation est un droit fondamental. En ce sens, améliorer l’éducation des filles et des femmes dans le monde permet d’œuvrer pour l’amélioration de leur qualité de vie et pour la mise en place de sociétés plus inclusives. 

Créé en 2015 par le Conseil exécutif de l’UNESCO, le Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes récompense chaque année deux contributions remarquables d’individus, d’institutions ou d’organisations en faveur de l’éducation des filles et des femmes dans le monde. Ce prix octroie chaque année une récompense de 50 000 dollars des États-Unis à deux lauréats ayant accompli des efforts majeurs en la matière. Pour retrouver les lauréat.e.s précédent.e.s cliquez ici. 

L’édition de cette année est plus importante que jamais puisque la pandémie mondiale de Covid-19 touche de manière disproportionnée les filles et les femmes. En effet, selon l’UNESCO, 128 millions de filles et femmes n’étaient pas scolarisées avant la pandémie auxquelles pourraient s’ajouter 11 millions de femmes et de filles risquant de ne jamais pouvoir retourner à l’école. 

Pour l’édition 2021, l’UNESCO a lancé l’appel à candidatures le 8 mars à l’occasion de la Journée internationale de la femme. Jusqu’au 26 mai 2021, les gouvernements des États membres de l’UNESCO et les organisations non gouvernementales (ONG) partenaires de l’UNESCO peuvent présenter jusqu’à trois candidatures de personnes, institutions ou organisations dont les contributions en faveur de l’éducation des filles et des femmes sont innovantes. L’une des spécificités des critères de sélection est le potentiel de reproduction à grande échelle des initiatives présentées. Les lauréat.e.s du prix seront annoncé.e.s le 11 octobre 2021, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la fille.

 

Cultivez-vous avec la Bibliothèque numérique mondiale de l’UNESCO 

Il y a un an, l’UNESCO a ouvert à tous l’accès en ligne à sa Bibliothèque numérique mondiale (BNM). Comme les deux bases de données géantes Google Book Search et Europeana, cette bibliothèque virtuelle de l’UNESCO permet à chacun.e d’accéder gratuitement à des milliers de livres, documents et photographies du monde entier.

Néanmoins, la BNM se distingue des bases de données similaires par la sélectivité de son contenu qui tend à n’être constitué que de pièces majeures pour l’Humanité. Ainsi la qualité prime sur la quantité pour offrir aux citoyens du monde un accès à un très grand nombre de ressources extrêmement qualitatives.

Créée en 2009, la BNM promeut la diversité culturelle et linguistique à travers l’accès à ces centaines de ressources virtuelles issues de fonds de bibliothèques nationales du monde entier. Elle a été imaginée comme un instrument permettant de conserver la “mémoire du monde”, de favoriser la compréhension mutuelle mais aussi de réduire la fracture numérique entre les peuples.

Visiter la Bibliothèque numérique mondiale

 

Pour l’UNESCO, les vaccins contre le Covid-19 doivent être considérés comme des biens publics 

Le 24 février 2021, le Comité international de bioéthique de l’UNESCO (CIB) et la Commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies (COMEST) ont conjointement plaidé pour un “changement de cap” dans les stratégies vaccinales mondiales

Alors que les campagnes de vaccination ont commencé dans plusieurs pays du monde, l’accès aux vaccins alimente de très nombreux débats. Les États et les laboratoires pharmaceutiques sont instamment appelés à considérer les vaccins contre le Covid-19 comme un bien public mondial dont l’accès doit être garanti à tous.

Puisque le virus ne connaît aucune frontière, la pandémie mondiale ne pourra être endiguée que si les vaccins sont rendus disponibles et abordables pour tous et partout. Aujourd’hui cependant, les habitants de nombreux pays en développement n’auront pas accès aux vaccins avant le courant de l’année 2022. Pour cette raison, les vaccins ne devraient pas être soumis aux lois du marché pour ne pas être réservés aux pays les plus offrants. Au contraire, ils devraient être mis équitablement à disposition de tous les États pour permettre une lutte homogène face à la pandémie. 

Pour suivre l’évolution des débats : #VaccineEquity 

Enfin, dans le communiqué de presse publié par l’UNESCO, l’accessibilité équitable des vaccins est liée à trois Objectifs de développement durable des Nations Unies : l’ODD 3 “Bonne santé et bien-être”, l’ODD 10 “Inégalités réduites” et l’ODD 16 “Paix, Justice et Institutions efficaces”. 

 

“Des Femmes pour les Abeilles” : l’UNESCO s’associe au parfumeur Guerlain pour soutenir l’émancipation féminine et protéger la biodiversité

L’UNESCO et la maison de parfumerie française Guerlain s’associent pour lancer un programme en faveur de l’entrepreneuriat féminin en apiculture. Le programme « Des Femmes pour les Abeilles » se déroulera dans certaines réserves de biosphère de l’UNESCO réparties dans le monde entier.

Marrainé par l’actrice, réalisatrice et militante humanitaire Angelina Jolie, ce programme vise à soutenir l’émancipation des femmes et à protéger la biodiversité mondiale

Ce projet a été imaginé pour sensibiliser au rôle essentiel des abeilles, responsables à 90% de la pollinisation des fleurs sauvages sur l’ensemble de la planète. Avant 2025, 2 500 ruches devraient être installées dans les 25 réserves de biosphère de l’UNESCO correspondant à près de 125 millions d’abeilles. 

À partir de juin 2021 et pour une durée de cinq ans, cinquante femmes seront formées à la théorie et à la pratique de l’apiculture et notamment la gestion d’un rucher professionnel. Cette formation leur permettra à terme d’intégrer un réseau international d’apicultrices professionnelles. 

 

Dans les semaines à venir la Fédération vous invite à garder un œil sur … 

21 mars : Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale 

Depuis le 26 octobre 1966 et l’adoption de la Résolution 2142 (XXI) de l’Assemblée générale des Nations unies, le 21 mars est consacré à la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale. Ce jour a été choisi par les États membres pour commémorer le 21 mars 1960, date du massacre de Sharpeville en Afrique du Sud. Manifestants contre les lois imposées par l’apartheid, soixante-neuf personnes noires ont été abattus par la police.

En savoir plus sur cette journée internationale 

22 mars : Journée mondiale de l’eau 

Instaurée par la Résolution A/RES/47/193 du 22 février 1993 de l’Assemblée générale des Nations unies, la journée mondiale de l’eau permet de mettre l’accent sur l’importance de l’eau douce dans le monde. Elle est l’occasion de valoriser les ressources en eau et de sensibiliser à la thématique de la crise de l’eau dans le monde. Elle est célébrée en lien étroit avec la mise en avant de l’ODD 6 “Eau propre et assainissement pour tous”. 

Cette année, les célébrations devraient également prendre en compte l’importance croissante de l’eau en période de pandémie mondiale, les gestes barrières passant notamment par le lavage systématique et régulier des mains

En savoir plus sur cette journée mondiale