Club UNESCO Ecran sans frontières : Antilles, sur la route de la réconciliation


Club UNESCO Ecran sans frontières : Antilles, sur la route de la réconciliation

 Voir la version en ligne    ["CM98"] 

   
AFRIQUE-ANTILLES : SUR LA ROUTE DE LA RÉCONCILIATION
 
    Le CM98 (Comité Marche du 23 mai 1998) vous donne rendez-vous le 25 et le 26 novembre 2016 à Sarcelles pour un week-end d’échange et de partage avec nos amis africains. Afrique – Antilles : sur la route de la Réconciliation en partenariat avec la Ville de Sarcelles et l’UGDO-France (Union Générale pour le Développement de Ouidah en France). Au programme projection-débat, dîner gala, spectacle, concert.       Diner de gala anniversaire des 30 ans de l’UGDO Une magnifique soirée de partage entre Africains et Antillais, sous le signe de la Réconciliation. Par-delà les blessures de l’histoire, la ville de Sarcelles, l’association CM98 et l’Union Générale pour le Développement de Ouidah (UGDO-France) qui fête ses 30 ans vous convient à ce dîner-gala aux saveurs de l’Afrique et de la Caraïbe. Se produiront en live des artistes du Bénin et des Antilles : le groupe traditionnel Gbèdiga et Les DéChenNé ! dirigé par Tony Chasseur, avec Jacob Desvarieux, Valérie Louri, Florence Naprix, Pépé Oléka, Swé…
  Réserver maintenant    Projection – débat – « Citoyens bois d’ébène », un film documentaire de Franck Salin. Entrée libre et gratuite  
Le Dr Emmanuel Gordien est un militant de la mémoire. Avec son association, le CM98, il restitue aux Antillais l’histoire et les noms oubliés de leurs aïeux esclaves dont il réhabilite le souvenir. Une démarche étroitement liée à sa quête personnelle. Il a retrouvé Georges, l’esclave qui, le premier, après l’abolition, a porté son nom de famille : Gordien. Avec lui, nous partons sur les traces de son aïeul, en Ile-De-France, en Guadeloupe et au Bénin….

Débat en présence de l’équipe du film. Entrée libre et gratuite   En savoir plus      Université Populaire du CM98 – Samedi 19 novembre 2016 à 15H Les libres de couleur sont la troisième composante d’une société établie pour deux (maîtres blancs et esclaves noirs). Le cours s’intéressera à la formation de cette catégorie de la population coloniale. Il expliquera comment un esclave peut devenir libre et comment il transmet cette liberté à ses descendants. Le cours s’intéressera au mode de vie des libres de couleur qui sont majoritairement des femmes. Les libres de couleur sont victimes du préjugé de couleur, forme de ségrégation juridique qui leur confère moins de droits que les gens réputés blancs. Malgré cela, ce groupe augmente numériquement et bénéficie d’un grand dynamisme économique.  En savoir plus     Cet email a été envoyé à sergeguezo@yahoo.fr.Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur CM98. Se désinscrire   Envoyé par SendinBlue    © 2016 CM98 

Updated on Nov 21, 2016 by Fédération Française Pour l’UNESCO (Version 1)