L’enseignement en Afghanistan aujourd’hui…


L’enseignement en Afghanistan aujourd’hui…

Témoignage solidaire prononcé à l’UNESCO, par Yves LOPEZ, à l’occasion de la journée Mondiale des Enseignants, le 6 octobre 2014.Cliquer sur l’image pour voir l’Affiche …

Mon témoignage s’appuie sur les missions de coopération éducative, 8 au total, que j’ai réalisées à la demande de l’Ambassade de France,  de 2009 à ce jour ; ma dernière mission ayant eu lieu du 10 au 18 septembre derniers.

Ces missions ont d’abord porté sur une redéfinition des deux établissements scolaires, Estéqlal et Malalaï, autrefois lycées français à Kaboul, soutenus par la France. Notre travail a abouti à faire de ces deux établissements des pôles d’expérimentation, d’innovation pédagogique et de formation, dont l’action devrait avoir des répercussions générales sur la reconstruction du système éducatif afghan.

Nos cinq dernières missions avaient pour objectif la formation de la première promotion des Inspecteurs centraux, équivalents des Inspecteurs généraux en France. Avec la création de ce nouveau corps, le Ministère de l’Education afghan disposera d’un instrument d’évaluation dont il était, à ce jour, totalement dépourvu et qui permettra enfin un pilotage plus efficace.

A travers ces missions, la connaissance, encore trop partielle, que j’ai pu acquérir des conditions de l’enseignement en Afghanistan m’a permis d’en identifier les obstacles. De fait, une multitude de difficultés et de problèmes entravent dramatiquement le développement de l’éducation dans ce pays meurtri.

En tout premier lieu, il convient de rappeler que l’Afghanistan est le 13e pays le plus pauvre du monde, avec un revenu annuel moyen par habitant estimé autour de 800 $. De plus, depuis plus de trente ans le pays vit dans la guerre. Ceux qui ont aujourd’hui moins de trente ans n’ont jamais connu d’autre paysage que celui des armes, des barbelés, et des murs de béton protégeant les édifices urbains. Sur le chemin de l’école, pour reprendre le titre de cette exposition / film / livre réalisés avec l’appui de l’UNESCO, un enfant peut mourir simplement pour avoir croisé l’itinéraire d’un monstre jetant sa voiture bourrée d’explosifs sur un convoi ; c’était encore le cas au matin du 16 septembre. Les familles de ces fous inhumains sont rémunérées au nombre de victimes qu’ils auront tuées.

….

  •      L’insécurité
  •     Le dévoiement de l’aide internationale
  •      Bouleverser la philosophie éducative
  •      Corruption, clivages ethniques et incurie administrative
  •      Le manque d’infrastructures scolaires 
  •        La faible qualification des enseignants et la faiblesse des             …. rémunérations             



Lire la suite du texte ….


Updated on Oct 20, 2014 by Fédération Française Pour l’UNESCO (Version 7)


Attachments (4)

image ok.jpg – on Oct 18, 2014 by Fédération Française Pour l’UNESCO (Version 1)
document ok.jpg – on Oct 18, 2014 by Fédération Française Pour l’UNESCO (Version 1)
Journée enseignants.jpg – on Oct 18, 2014 by Fédération Française Pour l’UNESCO (Version 1)
Affiche Afghanistan 2014.png – on Oct 18, 2014 by Fédération Française Pour l’UNESCO (Version 1)